Websérie

Un ancien ministre et sénateur et un nouveau député, de bords politiques différents, dressent le même constat : celui d’un pouvoir législatif à la fois hyperactif et impuissant. Plus il adopte de normes, moins il est capable d’en contrôler l’application. C’est la malédiction du dernier kilomètre : la volonté du législateur se perd dans les méandres de l’action publique et n’atteint pas le citoyen.

La crise sanitaire due à la Covid-19, à l’instar de toute crise, est une opportunité : celle d’inverser la tendance. Depuis des décennies, la machine à produire de la norme tourne à plein régime. Parallèlement, la machine à appliquer ces normes est grippée, embolisée, focalisée sur elle-même au lieu de servir ceux qu’elle concerne. Il est temps de retourner la table.